Karotte

Eugéne Turpin et la turpinite dans l'industrie de la guerre (2020)

31,5x39,4x0,8 in ~ Peinture, Acrylique


Acheter sur Artmajeur

Eugène Turpin (1848 - 1927)
François Eugène Turpin fabriquant de jouets en plastique devint un chimiste français qui travailla notamment dans le domaine des explosifs, né le 30 septembre 1848 à Paris et mort le 23 janvier 1927 à Pontoise. Il découvrit les propriétés explosives de l'acide picrique. Il est donc à l'origine des explosifs panclastiques. Ces nouveaux explosifs furent utilisés, à partir de 1886, sous le nom de mélinite, de lyddite, d'écrasite ou de schimose. Dès 1871, les recherches pour remplacer la poudre noire utilisée pour le chargement des obus se multiplient mais un compromis entre la puissance et la stabilité semble difficile à trouver, il faudra attendre 1885 pour qu'un industriel français trouve une solution.Cette découverte est révolutionnaire, avec d'autres nouveautés, cela va remettre complètement en question le système de défense qui vient à peine de sortir de terre. L'armée fera même des essais en grandeur nature sur un fort Séré de Rivières, en 1886, à la Malmaison (Aisne) en installant à distance un canon de 155 mm et un autre de 220. Pendant plusieurs jours, 171 obus seront tirés sur le fort.

Le résultat est sans appel, les voûtes sont percées, les maçonneries détruites, les massifs de terre bouleversés, on en déduira qu'une épaisseur de 10 m de terre serait nécessaire à leur protection. Confirmation est apporté qu'il faut repenser les fortifications.Afin de faire reconnaître ses droits Turpin tente de déposer un brevet. Mais l'état lui refusera tel qu'il le revendiquait, considérant que des travaux antérieurs avaient déjà mis en évidence les propriétés explosives de l'acide picrique, mais lui reconnaissant toutefois des droits sur la méthode de chargement utilisée.

Turpin reçut 251 000 Francs pour son invention, mais dût renoncer à toute réclamation au sujet de l'emploi fait de l'acide picrique par l'Administration de la Guerre.

Eugène Turpin, fut même incarcéré durant un an à la prison d’Etampes (1892 / 10 avril 1893) après avoir été accusé de trahison. Il fut finalement réhabilité, et même encouragé à poursuivre ses recherches. La propagande en fait l'inventeur de l' "insecticide anti-bochs" et du coup les chimistes les allemands , pour ne pas prendre de risque inventent en représailles le gaz moutarde qui deviendra le défolient préféré des guerres et des jardins....round up forever!

Ajouté le

Disponibles en impressions d'art à partir de 19 €

Reproductions, Impressions sur toile, Impression sur métal

Commander une impression

 

Disponible en fichiers numériques à partir de 30 €

Acheter une licence

 

Créé avec Artmajeur